Le module Texte

Quelques images montrant l’utilisation du module Texte

Il n’existe pas de correcteur d’orthographe intégré au module de texte, par contre en ajoutant une extension telle que MerciApp à votre navigateur, cette fonction apparaîtra et vous évitera de laisser des fautes sur vos publications.

Pour activer l’extension, il faut s’inscrire… puis se connecter ! (après ça devient peut-être payant*… je l’ignore encore à ce jour !)

J’ai découvert cette solution tardivement… Aussi reste-t-il peut-être des coquilles sur ce site ! Merci de me les signaler !

*En cliquant sur ce lien, vous pourrez prolonger la période d’essai gratuit… et moi aussi !

Le module Texte s’utilise de deux manières :

  1. Le mode « illustration » fait apparaître des outils classiques de traitement de texte
  2. Le mode « texte » montre le code html correspondant !

Dans la fenêtre des paramètres, écrivez votre texte en choisissant le mode « illustration »

Commencez à écrire votre texte en utilisant la fonction « Paragraph ».

La police de caractères, de même que la couleur des textes utilisant un lien, est choisie pour l’ensemble du site dans les paramètres généraux (typographie) que vous avez définis  en personnalisant le thème.

Dans ce module de traitement de texte, les liens sont soulignés. Ne les soulignez pas manuellement ! Ils apparaîtront dans la couleur prédéfinie dans les réglages généraux de typographie seulement lorsqu’ils sont écrits dans un « paragraphe »  (dans les titres ils seront actifs également, mais invisibles) !

Attention à paramétrer les liens correctement : ils doivent toujours s’ouvrir dans un nouvel onglet ( target : « New window » ) quand vous ciblez un site extérieur ou un document pdf .

Puis mettez en forme certaines parties de votre texte en utilisant les différentes sortes de titres proposés  (Heading 1, 2, 3, etc …) ou simplement les caractères gras ( « B » = bold), italique (I),  etc ….  (explorez toute la palette d’outils disponibles)

Ici par exemple dans le contenu j’ai utilisé : « Heading 2 » et « Heading 3 », B, I, une liste numérotée, un lien, des couleurs.

Il est ensuite possible de modifier le style en changeant par exemple la couleur et autres caractéristiques des sous-titres H2 (ici en bleu) et H3 (en violet).  

Le mode « texte » vous permet de vérifier le code html correspondant à votre présentation.

C’est parfois utile pour repérer ou corriger certaines erreurs. En particulier si vous copiez du texte sur une autre page web, vous embarquerez parfois des éléments de code inutiles qui pourront même gêner votre mise en forme personnelle ! Le plus simple consiste donc à copier du texte « brut » c’est-à-dire sans mise en forme.

undecidedRemarques

L »insertion d’images dans un module de texte n’est pas la meilleure manière de mettre en valeur vos grandes images.

Lorsque vous écrivez dans un module de texte, vous pouvez aussi le faire directement dans les blocs (cadres bleus de la page), ce qui peut s’avérer pratique pour le correcteur d’orthographe, mais le module de traitement de texte est plus complet si vous utilisez la fenêtre des paramètres.

 

Dans le cas d’une grande page, il peut être utile d’insérer des « ancres ».

En cliquant sur un lien pointant vers la page, il sera alors possible de la faire ouvrir directement à la hauteur voulue et non en haut de page.

Pour ajouter une ancre, utilisez le mode « texte » pour insérer le code du type  :  <a name= »ancre »> puis repassez en mode « illustration » pour vérifier ce qui s’affiche . L’ancre est invisible sur la page comme vous pouvez le constater sur cet exemple :

Cliquez sur les lettres pour un accès rapide : A  B  C  …. K  L  M  …  WXYZ

Complétez le lien pointant sur la page en ajoutant /#ancre à la fin de l’adresse de la page.

Évidemment le mot « ancre » doit être remplacé par le mot de votre choix ! Dans l’exemple ci-dessus, à chaque ancre est associée simplement une lettre de l’alphabet.